Information de la municipalité concernant la rue de Saint Hilaire

Information de la municipalité :

L’aménagement de la rue de Saint Hilaire

Une pétition circule sur Chailland concernant le projet de la rue de Saint Hilaire. Le conseil municipal a pris acte de cette publication qui porte essentiellement sur le problème de stationnement. Par soucis de transparence, nous vous apportons des précisions sur cet aménagement.

Vous avez pu constater depuis quelques semaines, la mise en place de chicanes provisoires, rue de Saint Hilaire. Celles-ci préfigurent de travaux globaux qui vont être réalisés dès 2021.

1.Les objectifs de l'aménagement

1-Améliorer et surtout sécuriser l'accessibilité de l'entrée des écoles, des équipements périscolaires et des commerces/artisans de cette rue.

2-Maîtriser la vitesse sur cette départementale à l'approche du cœur de bourg.

3-Offrir un espace public de qualité par la mise en valeur du patrimoine de la commune.

4-Maintenir une capacité de stationnement réglementaire adaptée aux contextes riverains.

2.La chronologie

  • En mai 2017, la municipalité a organisé une réunion publique. Il s’agissait notamment de discuter ensemble des problèmes de circulation dans plusieurs secteurs de la commune (rue de Saint Hilaire, rue de Saint Germain, rue des Forges).

  • Une convention a été signée pour l’accompagnement à la maîtrise d’ouvrage avec le CAUE (Centre d'Architecture, d'Urbanisme et d'Environnement), une restitution de ces travaux a été faite en août 2017.

Un service ingénierie voirie ayant été mise en place par la Communauté de Communes de l'’Ernée, la municipalité s'est appuyée sur son expertise.

  • En juin 2018, une deuxième réunion publique s’est tenue. Elle était axée sur la sécurisation des écoles et sur une réflexion de l’aménagement de la rue de Saint Hilaire.

  • Cette même année, la commune s’est portée candidate pour l’appel à projet « revitalisation du centre bourg en Haute Mayenne ».

  • En mars 2019, la candidature étant retenue, un travail de concertation et de réflexion a commencé avec le cabinet en charge du projet. Puis tout au long de l’année, des réunions de travail, de concertation et surtout des temps d’échanges avec la population ont eu lieu.

  • Été 2019 : des travaux d'accessibilité de la cour de l'école « Au Fil de L'Eau » ont été réalisé.

  • Fin 2019 : l'avant-projet détaillé « rue de Saint Hilaire » a été finalisé pour les demandes de subventions.

  • En 2020 : la mise en place de réunion de travail au sein du COPIL (COmité de PILotage) local de Chailland a permis de définir les plans d'action de revitalisation du centre bourg.

  • De mars à septembre 2020 : le carrefour de la rue du Roquet de Paradis a été intégré au projet définitif qui a été validé par l'ABF (Association des Bâtiments de France) et le Conseil Départemental.

  • Le 22 octobre 2020 : une réunion d'information s'est tenue pour présenter l'aménagement aux chaillandais

  • Fin 2020 : prévision du lancement de l’appel d’offre.

3.Le futur aménagement (esquisses à découvrir en mairie)

Avec ce nouvel aménagement et plusieurs particularités comme la chicane du roquet de Paradis, le plateau surélevé du virage, le plateau surélevé de l'école « Sacré-Cœur et le plateau surélevé de l'école « Au Fil de l'Eau » et du salon de coiffure, la rue sera sécurisée grâce à :

  • L’élargissement d'un trottoir de 0,90m à 1,40m (chemin piétonnier sécurisé) permettra de répondre aux normes PMR (Personne à Mobilité Réduite) et à l'obligation d'accessibilité des lieux.

  • La mise en place d'une écluse, de plateaux surélevés, de chicanes réduira la vitesse de circulation (zone à 30 Km/h), ceci, tout en conservant une largeur de chaussée réglementaire de 5,50m.

Le nombre des places de stationnement matérialisées et autorisées sera maintenu à 33.

(avant : 31 places + 2 réservées, après : 30 places + 3 réservées).

La présentation des travaux à venir a généré des interrogations et a conduit certains chaillandais à lancer une pétition demandant l’arrêt du projet au regard de la perte de stationnement induite.

Rappelons qu'actuellement, il n’existe pas de places identifiées et autorisées le long du talus devant l'école privée « Sacré Cœur », le stationnement y est toléré, sous l'entière responsabilité de celui qui en fait l'action. A l’avenir, cette tolérance restera possible. On ne peut donc pas compter cela comme des places de stationnement officielles.

Néanmoins, concernant l’aménagement du talus pour y créer des places de stationnement autorisées, la Municipalité a sollicité une étude (ci-dessous) auprès de l’ingénieur Voirie, responsable du service de la Communauté de communes de l'Ernée:

Les caractéristiques de ce possible aménagement de talus :

  • Deux zones de 45 mètres de part et d’autre d’une habitation en maçonnerie

  • Limite du domaine public approximativement en haut de talus

  • Besoin en recul = environ 1.50 m (pour des places de 2.50m)

  • Pente du talus estimé à 2/1 soit 63°

La solution envisagée serait la création d'un mur en gabion :

Avec un coût estimatif pour cet aménagement :

  • Étude de faisabilité :

  • Sondage et analyse géotechnique spécialisé = 8 000 € HT

  • Bureau d’étude spécialisé en soutènement de grande hauteur = 5 000 € HT

 

  • Réalisation du mur en gabion :

  • Terrassement = 2 000 m3 x 10€ = 20 000 € HT (hypothèse de terrain meuble)

  • Confection = 700 m3 de gabion à 140 € = 98 000 € HT (source école centrale de Lyon)

  • Remise en terre végétale partie supérieure = 2 500 € HT (préparation, engazonnement et création d’un haie)

  •  

  • Voirie : (plus-value au projet initial)

  • Structure de chaussée neuve = 12 375,00 €HT (225m²x55€/m²)

  • Bordure complémentaire de rive = 2 250,00 €HT (90mlx25€/ml)

Le coût serait donc de 148 125 € HT pour aménager 18 places de stationnement supplémentaires. Ce qui ferait le coût de la place de stationnement à 8 229,16 € HT avec une augmentation du budget initial de 60 %.

Malgré cela, l'aménagement de ce talus comporte des contraintes de réussite qui ne doivent pas être négligé en sachant que :

  • L’étude géotechnique doit définir d'un sol compatible à l’extraction mécanisée et d'une portance adaptée.

  • Le bureau d’étude valide le principe et le dimensionnement envisagé.

  • Le/les propriétaire(s) riverain(s) supérieurs accepte(nt) les terrassements et la remise en forme simple des terrains.

  • L’architecte des bâtiments de France (secteur ZPPAUP (Zone de Protection du Patrimoine Architectural, Urbain et Paysager)) valide l’aspect du mur en gabions.

L’aménagement de cette rue est contraint par le caractère atypique de Chailland. Les habitations et talus de part et d’autre de la rue ne laissent que peu de latitude.

L’intérêt collectif doit primer sur l’intérêt individuel. Les travaux envisagés répondent à leur genèse :

« La sécurisation piétonnière et routière renforcée aux endroits stratégiques par le ralentissement de la circulation dans la rue de Saint-Hilaire ».

4. Le budget prévisionnel

Le coût des travaux (hors aménagement des talus) est de 240 000 €.

Les financements prévus :

  • Aide de l’État via les DETR = 52 818,90 €

  • Aide de la Préfecture via le produit des amendes de polices = 10 000 €

  • Aide de la Région pour le développement des communes = 48 233,00 €

  • Aide du CD53 via les contrats territoriaux = 10 321,00 €

  • Le reste a charge pour la commune = 118 627,10€

Pour connaître plus en détails cet aménagement, celui-ci est disponible en Mairie.

l'agenda

Aucun évènement à venir
Village Fleuri 3
Petites Cites De Caractere